Sexta-feira, 12 de Dezembro de 2008

FEUX II

 

FEUX

d' August Stramm

 

Ontem fui ao teatro. Ver Stramm.

 

Neste local.

 

August Stramm

 

Rudimentaire

 

Forces

 

Aqui.

 

E aqui.

 

E mais aqui.

 

 

« Rudimentaire - Au milieu de débris et de tessons, un couple se décompose entre rires et larmes. Tandis qu’une énigmatique tache sur le mur attire les regards, un étrange paquetage d’enfant repose au pied du lit sous lequel un chien couineLa Fiancée des Landes - Sur fond de landes aux lourds nuages blafards, un père vient chercher la fille qu’il n’a jamais connue. Écartelée entre attachement à la terre et liens du sang, Marouchka se débat avec ses pulsions contradictoires. Forces - Un couple, Elle et Lui, reçoit l’Ami et l’Amie. Comme les chiens en rut qui aboient dans la forêt, ces entités sans nom sont invitées par Elle à un jeu pervers qui les égare - entre mensonge, domination et lâcheté - dans les méandres de leurs dérèglements inconscients.
Ce sont là trois drames courts de August Stramm, dramaturge et poète allemand appartenant à l’avant-garde de l’expressionnisme, mort sur le front russe en 1915. Après Anéantis de Sarah Kane et Adam et Ève de Boulgakov, Daniel Jeanneteau et Marie-Christine Soma achèvent leur trilogie autour de l’Inconscient avec ces trois tableaux stylisés sur l’enfermement psychique et les « feux» des pulsions inavouables. Au travers d’un langage épuré, réduit au symptôme et à un verbe « rudimentaire », Jeanneteau et Soma font couler goutte à goutte le concentré d’un humain insondable et
vertigineux.»


Extracto.

 

Sobre Stramm.

 

No libreto:

 

(...)

Seule la distance au monde connait le monde, est connaissance du monde. Ce que je connais, je ne vis pas. C'est vécu. Mais seul qu'on vit dans le présent vaut la peine de vivre, est la vie! Pour autant je n'ai pas besoin de faire un pas, je n'ai même pas le droit de le faire. Car tout ce qui est intentionel est une fausse voie, toute raison est non-sens. Un pêché contre l'inconscient, qui seul a la force le pouvoir de donner forme, de devenir! Intention et raison sont des éclaboussures fortuites sans but, sans gôut, inutiles dans une grande demeure, dans le palais de l'inconscient. Mais aussi les mots ne fournissent pas le concepts. Nous que sommes en devenir! Ou plutôt nous « qui devenons». Celui « qui se fige dans l'être» est un menteur et seul qui devient est animé, véridique dans la vérité.

(...)

 

August Stramm ♦

 

HINDEMITH

 

INFIEL - O teu sorriso chora no meu peito
Gelam os lábios mordidos em brasa
No hálito há presságio de murchar de folha!
O teu olhar sepulta em caixão
E
Arremessa ruidosamente palavras sobre a tampa,
Esquecidas
Vão-se esboroando as mãos!
Livre
A bainha do teu vestido coqueteia
Meneante
Passando-lhe ao de leve por cima!

August Stramm
(1914)
(tradução de João Barrento)


 

publicado por ionesco às 08:22
link do post | comentar | favorito
|

.mais sobre mim

.pesquisar

 

.Dezembro 2009

Dom
Seg
Ter
Qua
Qui
Sex
Sab
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
31

.posts recentes

. DEREK

. VESTIDOS E ROUPAGENS

. LIMPO E CLARO

. POP ART

. BELO!

. NEO-CLÁSSICO E FIGURATIVO

. VERY SPECIAL ...

. DOUBLE VISION

. VÁRIOS

. MURAKAMI'S

.arquivos

. Dezembro 2009

. Outubro 2009

. Setembro 2009

. Agosto 2009

. Julho 2009

. Junho 2009

. Maio 2009

. Abril 2009

. Março 2009

. Fevereiro 2009

. Janeiro 2009

. Dezembro 2008

. Novembro 2008

. Outubro 2008

. Setembro 2008

.tags

. todas as tags

.links

.subscrever feeds